Nos sélectionnés aux JO de Rio : Abdoul K. M. Niane, Natation

by / jeudi, 21 juillet 2016 / Published in Actualités

A l’approche des Jeux Olympiques de Rio, le Comité National Olympique et Sportif Sénégalais vous présente à tous, les différents athlètes sélectionnés, qui porteront et défendront fièrement les couleurs du Sénégal. Ces derniers nous ont permis de les connaitre davantage à travers des interviews qui nous dévoilent leur parcours, leurs objectifs et les conseils qu’ils souhaitent apporter à la jeunesse sénégalaise.

 

Bonjour, je m’appelle Abdoul Khadre Mbaye NIANE et j’ai 27 ans. J’habite à Nice et je m’entraîne à Monaco depuis Septembre 2015. Je suis également membre de l’équipe nationale du Sénégal depuis 2007 et j’ai appris à nager en 2004 à Yoff.

 

Présentez nous votre parcours assez exceptionnel ?

En 2004, j’ai appris à nager avec le club de RS Yoff à la plage. L’année suivante j’ai rejoins Tonton Malick à la BCEAO après une année sabbatique en 2006. Le travail qu’on a fait ensemble a payé car j’ai finis par rejoindre l’équipe nationale du Sénégal en 2007. En 2009, je bas le record du Sénégal du 100m Nage Libre qui datait de plus de 20 ans, détenu par Mohamed Diop (actuel président de le fédération de NATATION). Après j’ai rejoint en 2010 le CN LE HAVRE dans le cadre du CPF (Centre de Préparation Francophones) qui regroupait tous les nageurs d’Afrique de l’ouest pour les préparer aux jeux Olympiques de Londres 2012. Après avoir raté les qualifications (j’étais un peu loin en 2012) avec mon entraîneur Christos Paparrodopoulos, on s’est fixé comme objectif de réaliser les minimas 4 ans plus tard pour les JO de Rio. Malheureusement avec le départ de mon entraineur, j’ai quitté Le Havre pour rejoindre Michel POU à l’AS Monaco et préparer les jeux olympiques de RIO.

 

Quel est votre Palmarès ?

J’ai été médaillé de Bronze au 4 fois 100m Nage libre aux championnats d’Afrique en 2008. Je suis actuellement Recordman du Sénégal sur 50 mètres, 100 mètres et 200 mètres Nage Libre en petit et grand bassin. Je suis aussi plusieurs fois champion d’Afrique Zone 2 (2007 – 2011 et 2016).

 

Pourquoi nager pour le Sénégal ?

En fait je nage pour le Sénégal par ce que je suis né et j’ai grandi à Dakar – Yoff, donc 100% Sénégalais et fière de l’être, d’où je serais toujours fière de représenter la team221. D’ailleurs mes meilleurs performances je les ai faites sous les couleurs du Sénégal et NON avec mes clubs.

 

Qu’est-ce qui vous a permis d’être motivé ?

J’ai toujours été motivé parce qu’avant tout, je suis très passionné par ce beau sport la NATATION, après l’autre source de motivation qui m’a poussé à laisser ma famille et venir tous seul en France m’entraîner est LA CHANCE que j’ai, parmi les 14 millions d’habitants au Sénégal, de faire parti des 2 ou 3 personnes qui ont eu la chance, grâce à la NATATION de venir faire des études et s’entraîner en FRANCE.

 

Quels sont les éléments moteurs pour cette sélection aux JO ?

Toujours en parlant de chance, j’en ai encore eu pendant la sélection aux JO car nous n’avons pas réussi les minimas (une pensée à Malick Fall qui a toujours réalisé les minimas sur 100m brasse) et je bénéficie d’une place d’universalité pour NAGER le 50m nage libre aux JO. Je pense que ma fédération m’a sélectionné suite à mes performances dans l’année (entre Janvier et Juillet 2016, j’ai nagé 13 fois le 100m Nage Libre entre 52s30 centièmes et 52s90 centièmes alors que le record du Sénégal est de 52.21 et j’ai aussi fait 10 fois le 50 mètres Nage Libre entre 23s75 et 24s00 contre 23.05 les minimas B et 23s49 le record du Sénégal, ce qui a jamais était réalisé par un SÉNÉGALAIS en NATATION.

 

Vous sentez vous imprégné des valeurs olympiques ?

J’ai côtoyé beaucoup de champions olympiques durant ma petite carrière sportive, tels que Hugues Duboscq France (médaille de Bronze 100m Brasse JO 2004 – 2008) avec lequel j’ai partagé la même ligne d’eau d’entraînement avec le CPF et Christos Paparrodopoulos au Havre. Il m’a aussi montré les vrais valeurs de l’olympisme, lutte contre le dopage (jamais été contrôlé positif) l’universalité du sport (dont nous bénéficions pour être à ceux niveaux aujourd’hui) , le fairplay (respecter ses adversaires, son entraîneur, et toujours être correct et discipliné) et toute les bonne chose à faire pour “Être Olympique”.

 

À quoi ressemble votre journée type ?

En ce moment c’est un peu calme par rapport au période d’entraînement intensif. Sinon cest réveil à 6h (un peu de route pour aller à Monaco) NATATION de 8h à 10h Musculation à 16h NATATION de 17h à 19h (le planning change par rapport à la semaine de préparation et/ou des compétitions)

 

Quels sont vos objectifs aux JO ?

Une semaine avant d’aller aux JO j’ai les championnats de France d’été à Amiens ou j’aimerais nager moins de 52 secondes au 100m Nage Libre (52.21 le record du Sénégal) Et arriver aux JO mon objectif sera le record du Sénégal sur 50 mètres Nage Libre 23.49.

 

Quel conseil donneriez vous aux jeunes qui sont sur vos traces ?

De ne jamais abandonner et croire en eux et à leurs rêves. Par ce que La NATATION au Sénégal sera toujours très dure avec le peu de moyens et de piscines à disposition. Mais les membre de la fédération font un très bon boulot pour Développer la NATATION et parfois je me demande même comment ils font avec si peu de moyens.

One Response to “Nos sélectionnés aux JO de Rio : Abdoul K. M. Niane, Natation”

  1. Amadou Sow says : Répondre

    Fier de mon neveux .Mes encouragements.

Laisser un commentaire

TOP