Maintenir la flamme vive

by / samedi, 07 septembre 2013 / Published in Actualités

Le Sénégal (3 or, 1 argent et 2 bronze) a terminé 4e du classement général des 18e Championnats d’Afrique d’athlétisme, derrière le Nigéria (10 or, 6 argent et 5 bronze), le Kenya (9 or, 9 argent et 8 bronze) et l’Afrique du Sud (6 or, 9 argent et 8 bronze). Désormais, il faut maintenir vive la flamme ainsi allumée.

L’athlétisme sénégalais a réussi, à Porto-Novo, l’une de ses meilleures campagnes africaines au cours des vingt dernières années, en faisant jeu égal avec les grandes nations comme le Nigéria, le Kenya, l’Afrique du Sud, et dépassant même d’autres références sur le continent comme le Maroc, l’Ethiopie, l’Algérie, l’Egypte, etc.

Les athlètes ont largement battu leur record des précédents championnats où ils avaient remporté six médailles mais dont une seule en or avec Amy Sène.

D’ailleurs, Amy Sène (marteau) a été l’un des athlètes ayant remporté l’or pour le Sénégal en compagnie de Ndiss Kaba Badji (longueur) et Gnima Faye au 100m haies.

Les autres médaillés sénégalais sont Mamadou Kassé Hanne (400m) qui a remporté l’argent et Amy Mbacké Thiam qui a remporté le bronze au 400m et l’équipe du relais 4x400m dames.

C’est tout à l’honneur d’une nouvelle génération d’athlètes dont certains comme Mamadou Kassé Hanne (400 m haies), Ndèye Fatou Soumah (400 m), Ndiss Kaba Badji, Mame Fatou Faye sont des pensionnaires du Centre international d’athlétisme de Dakar (Ciad) et les autres, à l’image d’Amy Sène, Gnima Faye, Amy Mbacké Thiam, Fatoumata Gnacko, Moussa

MAINTENIR VIVE LA FLAMME

Dembélé, Amadou Guèye (110 m haies) et Manirou Dembélé (Hauteur), sont établis respectivement en France, aux Etats-Unis et au Maroc.

Un bel état d’esprit entoure ce groupe qui a fait preuve de beaucoup de solidarité en terre béninoise pour surmonter les écueils qui n’ont pas manqué au cours de ces 18e championnats continentaux. A travers ces résultats, le Sénégal retrouve sa véritable place au sein des meilleures nations africaines. Il s’agit donc d’entretenir la flamme allumée à Porto-Novo, en réalisant d’abord une bonne campagne à Londres qui va accueillir dans quelques jours les Jeux olympiques. A ce jour, la seule et unique médaille olympique sénégalaise provient de l’athlétisme grâce à Amadou Dia Ba, vice champion du 400m haies à Séoul, en 1988.

Mamadou Kassé Hanne, présenté comme le digne héritier de Dia Ba, a ainsi une bonne occasion d’entrer dans l’histoire. Depuis le début de la saison, il n’a pas cessé d’aligner de remarquables performances et sa médaille d’argent à Porto-Novo est un signe d’espoir sur la route du podium olympique. Ndiss Kaba Badji, finaliste de la Longueur aux Jeux de Pékin et aux derniers Mondiaux en salle, a bien préparé l’expédition londonienne en décrochant l’or à Porto-Novo. Le pensionnaire du Ciad dispose d’une solide expérience qui devrait lui permettre de se mêler à la lutte pour la conquête des médailles de la Longueur.

Tagged under: , , ,

Laisser un commentaire

TOP