JEUX AFRICAINS

C’est Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux Olympiques de l’ère moderne, qui lance l’idée de Jeux pour le continent africain. Mais dans le contexte colonialiste du début du siècle dernier, toutes les tentatives de concrétiser cette idée échouent.

Quelques décennies plus tard, grâce aux précieux relais des Jeux de l’Amitié impliquant tous les pays francophones à Tananarive (Madagascar) en 1960, à Abidjan (Côte d’Ivoire) en 1961, puis à Dakar (Sénégal) en 1963, les premiers Jeux africains voient le jour à Brazzaville (Congo) en 1965. Officiellement reconnu par le CIO dès cette première édition, le concept des Jeux africains est lancé.

Au fil des éditions, malgré des reports et des difficultés rencontrées par certains pays organisateurs, les Jeux africains se sont imposé comme le rendez-vous olympique de tout un continent. Depuis près d’un demi-siècle, trois géants du sport se partagent l’essentiel des titres et médailles des Jeux africains: l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Nigeria. Mais depuis quelques années, d’autres pays parmi lesquels on peut citer l’Algérie, le Cameroun, l’Ethiopie, le Kenya, le Sénégal et la Tunisie émergent au plus haut niveau.

TOP