Hommage à Dieynaba Bah : Le dernier plongeon !

by / mercredi, 30 mars 2016 / Published in Actualités

Le CNOSS ainsi que la Fédération Sénégalaise de Natation et de Sauvetage souhaitent rendre hommage à la grande Dieynaba Bah, Ancienne Internationale de Natation née le 26 Mars 1966  et nous a quitté le 26 Mars 2016. Sincères condoléances à son frère Thierno BAH ancien international de natation, à toute sa famille éplorée et à tout le mouvement sportif sénégalais.

 
Née en face de la piscine du Lido le 26 Mars 1966, Dieynaba était destinée à une grande carrière de natation.
Elle a suivi les traces de ses grands frères et de ses voisins qui étaient déjà de bons nageurs. A peine haute comme trois pommes, sa technique était largement au-dessus de celle des autres nageuses.

Malgré son jeune âge, elle affrontait déjà des adversaires plus âgées en commençant à titiller ses ainées : Rose Ngom, Madeleine Diagne, Marie Claire Diarra etc.

 

A l’âge de 11 ans, elle était sélectionnée à la « Semaine Nationale de la Jeunesse » et 3 ans plus tard, elle participait déjà à la « Quinzaine Nationale de la Jeunesse » et décrochait pas moins de 6 médailles d’or, devenant ainsi probablement la sportive sénégalaise la plus titrée aux « Semaine de la Jeunesse » qui regroupaient toutes les régions. L’histoire retiendra que Dieynaba, avec plus de 10 médailles en 2 participations, est la plus titrée des nageuses à l’heure actuelle.

 

En 1978, elle était sélectionnée contre la Guinée et en 1979 elle devenait l’une des valeurs sûres de l’équipe nationale de natation, contre la Cote D’ivoire. Dieynaba s’était même permise, lors d’un championnat national, de pulvériser de 10 secondes le record du 100 m dos (1’23’’00) qui ne sera jamais battu pendant près de 20 ans.

Malheureusement cette carrière prometteuse s’est éteinte avec la fermeture de la piscine du Lido. Dieynaba comme tant d’autres arrêteront la natation.

 

En 2012, la Fédération Sénégalaise de Natation et de Sauvetage lui avait décerné un « NAT D’OR » pour magnifier sa carrière sportive, mais aussi une carrière exemplaire sur le plan comportemental car Dieynaba était l’exemple du fairplay avec une grande joie de vivre communicative. Avec Dieynaba, tout semblait avoir été programmé pour aller vite. Ainsi à seulement 50 ans, elle quitte sa famille et ses enfants pour effectuer son dernier plongeon.

Mais il y a des gens qui bien que disparus, continuent à vivre dans le cœur de leurs semblables. Sont de ceux-là Dieynaba…

Paix à son âme !

One Response to “Hommage à Dieynaba Bah : Le dernier plongeon !”

  1. […] Hommage à Dieynaba Bah : Le dernier plongeon ! […]

Laisser un commentaire

TOP