Dopage, mise en garde de redistribution de medailles

by / mardi, 04 août 2015 / Published in Actualités

Lamine Diack, le président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), a mis en garde lundi contre “une volonté de redistribution de médailles”, en réaction aux nouvelles accusations de dopage généralisé dans l’athlétisme lancées dans un programme de la télévision allemande. Il a déclaré à Kuala Lumpur dans l’enceinte de la session du Comité international olympique “Il y a derrière tout cela une volonté de redistribution de médailles, faisons-y attention. “Nous avons vu les déclarations à la télévision allemande et dans la presse britannique. Nous en prenons acte. Notre bureau travaille et va répondre à toutes ces questions”,  M. Diack cédera fin août la présidence de l’IAAF soit à l’Ukrainien Serguei Bubka, soit au Britannique Sebastian Coe, tous les deux candidats à sa succession.

Selon une analyse présentée par la chaîne ARD et le Sunday Times, dans une base de données de 12.000 échantillons sanguins appartenant à la Fédération internationale (IAAF), sur 5000 athlètes testés entre 2001 et 2012, 800 présenteraient des valeurs sanguines “suspectes ou hautement suspectes”. Sur les 146 médaillés mondiaux ou olympiques de 2001 à 2012, du 800 m au marathon, un tiers présenteraient des valeurs suspectes.

“D’éminents experts sont arrivés à la conclusion que de 2001 à 2012 des centaines de médailles ont été mal attribuées. Nous ne commenterons pas”, a ajouté M. Diack, exceptionnellement autorisé à s’exprimer devant la session du CIO.“Tranquillement, je laisse le bureau étudier cela. Nous répondrons à toutes ces allégations et je crois que l’IAAF a toujours fait la preuve qu’elle était absolument consciente qu’elle ne pouvait pas se permettre qu’il y ait des doutes sur les performances accomplies par ses athlètes”, a ajouté ce dernier.

Laisser un commentaire

TOP