Bineta Diedhiou, de retour au Sénégal avec un projet INNOVANT !

by / mardi, 17 janvier 2017 / Published in Actualités

Après six mois de stage passés en Corée, la championne Sénégalaise de Taekwondo Bineta Diedhiou, nous fait le récit de son expérience passé là-bas.

 

Après avoir lancé son association éponyme “Bineta Diedhiou” le 7 mai au Camp Adbou Diassé, dont les valeurs principales sont : Sport-Challenge-Solidarité. Bineta est une jeune femme pleine d’ambition et dont le cerveau bouillonne d’idées innovantes pour la jeunesse sénégalaise.

Contactée par l’ancien Ambassadeur de Corée au Sénégal pour participer au programme CPI (Cultural Partnership Initiative) financé par le Ministère de la cultures, des sports et du tourisme Coréen.

Notre championne à tout de suite saisi cette opportunité ne sachant pas trop ce qui allait l’attendre sur place, mais une chose était sûr, cela lui offrirait de nouvelles opportunités.

Durant 6 mois, elle est allée découvrir et s’exercer à l’art du Taekgyon, un art martial Coréen qui allie Taekwondo et lutte Coréenne. Les mois passés là-bas ont été intensifs avec des journées très rythmées :

  • 9h-12h cours de coréen
  • 16h-19h cours de lutte ou de Taekgyon
  • Les week-ends, démonstration auprès des écoles

Riche de cette grande et belle expérience, Bineta nous est revenue avec pour ambition de lancer la pratique de se sport au Sénégal et d’être les premiers à développer ce nouvel art martial en Afrique.

Elle se confie ensuite :

” J’ai réussi à m’adapter rapidement en Corée, c’était ma 4ème fois là-bas, et j’adore la nourriture Coréenne, surtout le Chapou-Chapou (soupe à base de viande et légumes verts). La découverte de cette nouvelle discipline m’a ouvert le monde de la lutte, un sport que je n’aurai jamais pensé pratiquer un jour. Le Taekgyon demande une maitrise des techniques du Taekwondo et de la Lutte, c’est-à)-dire que vous remporter un match, ont peu utiliser les pieds, faire tomber son adversaire, le taper au corps ou au visage pour une victoire assurée ! “

Notre belle championne a pu à l’issue de sa formation, participer au championnat du monde de lutte coréen où elle a fini en quart de final, un beau score pour une débutante ! Elle a également pu faire la connaissance d’Évelyne Diatta, coach sénégalaise de lutte qui a aussi participé au programme.

Aujourd’hui deux fois diplômée, de l’université de Corée pour son apprentissage de la langue et de sa formation à la pratique du Taekgyon, elle nous revient épanouie et la tête pleine de bonnes idées pour l’avenir du sport au Sénégal.

Une belle initiative soutenue par le CNOSS !

Laisser un commentaire

TOP